Skip to content

DICTATURE

février 4, 2011

DICTATURE

Formes contorsionnées sous la torture
Qui absorbe les polymorphes corps
Qui s’endorment froids dans les sépultures
Ornant les scories de nos esprits morts.

L’autorité avorte l’utopisme.
Son décorum est un chemin d’orties
Nous transportant vers de mortels mutismes
Forgeant les dorures de la patrie.

Addict à la logghorée qui nous borde
Le visage sous le Borghot normal
On se tords demandant miséricorde
A l’Ordre mortuaire de la morale.

Les coruscant compéador modernes
Formatent aux normes l’Ipséité
Qui devant les porcs borgnes se prosterne
En lisant le confiteor pour ses péchés.

Aux abords des portes grises, sordides
L’angor borne les noirs jours prétoriens
Gorgeant nos bouches de pensées acides.
Qui honorent la gloire des vauriens.

Loin de la chorale des miradors
Dors, hors de ces horreurs dictatoriales
Des svastika ou de ces tricolores
Flammes portant la figure létale….

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :