Skip to content

JE M’ARRIME A COTE DE TOI

février 5, 2011

JE M’ARRIME A COTE DE TOI

J’ai laissé dans des flaques de larmes
L’acier de mes armes
Des sombres vents
D’avant
N’en reste que poussières furtives
A jamais captives,
Du passé
Trépassé..
Car tu m’as ouvert la porte du bonheur
Cet unique seigneur
Lumière
Bannière
En Face duquel, les autres dieux ne sont rien
Que dogmes incertains
Que relents
De sang.
Dors mon ange
Le futur nous lange
Les nuits prochaines seront nôtres
La sérénité en sera l’apôtre
Je m’arrime la
A côté de toi….

Publicités
2 commentaires leave one →
  1. songedusoir permalink
    février 6, 2011 10:56

    « Dors mon ange
    Le futur nous lange »

    Magnifique ce vers.

    C’est sympa de te lire dans ton jardin poétique, de belles fleurs embellissent cet espace.
    Maintenant que je connais le chemin je pourrais y revenir.

    Bonne nuit PoèteVagabond.

  2. février 6, 2011 11:10

    Sérénité… Justement ce que je voudrais t’apporter.
    Ma tendresse.
    Lyl

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :