Skip to content

IMPASSE

février 6, 2011

IMPASSE

Boulevard du réel
Je marche sur l’asphalte
Parmi les ersatz de rêves superficiels,
Je cherche un bout d’étoile pour faire une halte.

Avenue du chaos,
Immeuble de la haine :
La mort se caresse doucement le clito
En matant la cruauté de l’espèce humaine.

Place du désespoir
On égorge, on pille
Des enfants meurent dans les favelas le soir
Quand les « civilisés » se goinfrent et gaspillent.

Chemin de la terreur
On vole et on exploite
A la télé : démagos, escrocs, nouveau Führer
La droite c’est la marche avant l’extrême droite

Voie de la vacuité :
Cris et indifférence
Homo homini lupus (1), l’espoir est shooté
Et contre un mur, agonise l’espérance.

Artère du crack
Gris défilé de clones ;
L’humanité tombe dans un cul-de-sac
La Pensée unique, domine la faune.

(1) Homo homini lupus : l’homme est un loup pour l’homme…

Publicités
One Comment leave one →
  1. lesslesdire permalink
    février 11, 2011 9:13

    Impasse un chemin m’y ramène et plus je le lis plus je l’aime. Il en est des poèmes… comme des gens.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :